PRESIDENTIELLE – Ce que les candidats disent aux Français de l’étranger

Les propositions des candidats spécifiques aux Français de l’étranger vous intéressent ? Vous recevez de nombreux courriels de propagande mais avez du mal à tous les lire ? Education, protection sociale, fiscalité… voici un petit récapitulatif pour mieux vous y retrouver !

Les propositions sont présentées par ordre alphabétique des candidats.

Nathalie ARTHAUD (Lutte ouvrière) : 
Pas de mention des Français de l’étranger dans le projet présenté. 
Toutes ses propositions ici 

François ASSELINEAU (UPR) : 
Le "candidat du Frexit" appelle les Français de l’étranger à "faire sortir la France de l’Union européenne, de l’euro et de l’OTAN, sereinement et juridiquement, sans ambigüité et sans délai”.
Programme complet ici 

Jacques CHEMINADE :
Pas de mention des Français de l’étranger dans le projet présenté ici.

Nicolas DUPONT-AIGNAN (Debout la République):
Nicolas Dupont-Aignan souhaite simplifier l’accès l’égibilité des familles aux bourses scolaires. "L'école de la République doit être garantie aux jeunes Français de l'étranger". Pour cela, le candidat souhaite "établir dans chaque pays / villes des «plans école» supervisés par les élus consulaires afin de faire un bilan de l’offre d’enseignement français et d’ajuster au mieux l’offre avec la demande locale"
M. Dupont Aignan souhaiterait de plus "permettre aux jeunes effectuant leur service civique de servir à l’étranger en particulier dans des établissements d’enseignement".

Le programme pour les Français de l'étranger ici 

François FILLON (LR): 

Le candidat LR veut faire de l’enseignement "une priorité en favorisant les modes de financements publics privés innovants afin de stopper l’augmentation constante des frais de scolarité à la charge des familles”. François Fillon soutient le "développement d’établissements bilingues en France" et souhaite "favoriser la reconnaissance mutuelle des diplômes et encourager les cursus uniques avec double diplôme afin d'améliorer l'employabilité de nos compatriotes”.

Sur la fiscalité : M. Fillon veut "Réaffirmer le principe de territorialité du système d'imposition français en exemptant définitivement de la CSG-CRDS les revenus du patrimoine des non-résidents fiscaux et en étendant à nos compatriotes résidant à l’étranger le principe de déductibilité des charges sur leurs revenus français".

Dans le domaine de la Protection sociale, il souhaite "Simplifier et faciliter le retour en France en supprimant le délai de carence pour l'accès à la couverture sociale et en créant un interlocuteur unique spécialisé au niveau des collectivités territoriales.

Enfin, il veut établir le vote électronique pour les Français à l'étranger aux élections législatives et envisager sa généralisation pour l'ensemble des scrutins, y compris l'élection présidentielle, afin de faciliter la participation électorale.

Tout le programme pour les Français de l'étranger ici : www.fillon2017.fr/projet/francais-etranger


Benoît HAMON (PS) :
Une République qui vous protège dans vos mobilités
Parmi les propositions concernant les Français de l’étranger, nous avons retenu celles-ci :

- "Accès amélioré à la protection sociale  avec une “protection universelle maladie (PUMA) et que la Caisse des Français de l'étranger (CFE) soient accessibles, quel que soit votre âge, votre situation familiale ou vos moyens financiers" (suppression du délai de carence lors du retour en France).
- "Fin de la concurrence entre les peuples en Europe"
- "Limitation des frais de scolarité et un développement de l’offre éducative alternative"
- "Création d’un guichet unique pour le soutien des PME" à l’export

Plus d'informations ici : www.benoithamon2017.fr/le-projet/#francais-de-letranger

Un Live Chat aura lieu samedi 15 avril à 18h00 (heure de Paris) sur les propositions pour les Français résidant à l’étranger. Inscription et questions en cliquant ici.

Jean LASSALLE : 
Ce candidat n’a pas de mesure spécifique pour les Français de l’étranger.  On peut constater sa volonté de “Coopérer en matière culturelle, linguistique, scolaire avec d'autres pays, avec réciprocité (échanges de professionnels)” et d’’Échanger des enseignants entre pays européens, pour développer les langues vivantes”. Il souhaite aussi « Proposer un service civique à l'étranger, en Europe”.

Toutes ses propositions ici 

Marine LE PEN (Front national) : 
Dans les 144 propositions qui constituent le programme de Marine Le Pen, deux concernent les Français de l’étranger : "Renforcer le réseau des écoles et des lycées français dans le monde" et "Mettre un coup d’arrêt à la politique de vente à l’étranger et au privé de palais et bâtiments nationaux"

Dans une lettre adressée aux expatriés, la candidate du Front national rappelle être "particulièrement attachée à l’identité de notre pays, à sa dimension souveraine, à son rayonnement unique dans le monde." Si elle est élue, elle affirme placer "la défense de vos droits, en tant que Français établis à l’Etranger, comme une priorité absolue : accès aux prestations sociales, fiscalité plus juste, scolarisation de vos enfants dans de meilleures conditions, protection consulaire au plus haut niveau". Marine Le Pen entend faire "annuler la décision de soumettre à la CSG/RDS les revenus du patrimoine des non-résidents fiscaux".

Le programme du FN pour les Français de l'étranger est disponible ici : http://fn-francaisdeletranger.com/ffe/programme-les-francais-de-letranger-marine-2017/
O
n y trouve notamment la position de Marine Le Pen sur la double nationalité : "L’acquisition de la nationalité française ne sera possible que par filiation ou naturalisation, à des conditions qui seront par ailleurs rendues plus exigeantes. À l’avenir, la possibilité d’avoir une double nationalité ne sera per- mise qu’avec les pays européens et dans le cas d’accords bilatéraux avec d’autres États. En outre, comme la loi ne sera pas rétroactive, aucun binational actuel n’aura à faire ce choix : cela vaudra pour les générations futures".


Emmanuel MACRON : "Développer la participation des Français de l’étranger à la dynamique nationale" 

Pour Emmanuel Macron, l'éducation est "l’enjeu numéro 1":  "partout où cela est possible, d’autres établissements doivent ouvrir leurs portes".
Ses propositions ? Les établissements pourront emprunter de l’argent avec la garantie de l’État. "Nous développerons et encouragerons l’autonomie de chaque établissement du réseau AEFE pour favoriser l’adaptation aux situations locales”. Il souhaite aussi favoriser “les projets bilingues ou plurilingues ambitieux, permettant de proposer à leurs élèves l'option internationale du baccalauréat (OIB) ou l'International Baccalaureate (IB) - parallèlement aux filières du baccalauréat français.

Fiscalité et sécurité sociale : Emmanuel Macron ne reviendra pas  dans un premier temps sur la CSG-CRDS auxquelles les revenus immobiliers des Français de l’étranger sont soumis depuis 2013 car les recettes sont "affectées à des dépenses de solidarité non contributives et non pas au financement direct de la Sécurité sociale». Il souhaite «faciliter l’accès à la Caisse des Français de l’étranger". 
Le candidat d'En Marche! souhaite étendre le vote par Internet aux élections présidentielles, "en toute sécurité".
Des dispositions seront “mises en place pour accompagner les Français de l’étranger lors de leur retour”, notamment “l’accès aux allocations chômage et à la formation”.
Toutes les propositions ici  

Jean-Luc MÉLENCHON (France Insoumise)

La mesure phare du candidat de la France Insoumise pour les Français de l’étranger est l’instauration d’un impôt universel sous critère de nationalité. L’objectif est de "terrasser l’évasion et la fraude fiscale" :  "Mettre en place la taxation différentielle permettant de soumettre chaque citoyen français aux impôts français quel que soit son pays de residence” Voir notre article à ce sujet. 

Sur le plan diplomatique, “La France doit proposer une nouvelle alliance altermondialiste pour changer le cours du monde”. Jean-Luc Mélenchon souhaite la fin de la “Françafrique” , “multiplier les coopérations avec les pays émergents pour repousser les frontières de la connaissance et de l'humanité” et “instaurer une politique de codéveloppement avec l'Amérique latine et les Caraïbes en adhérant à l'ALBA” (l'Alliance bolivarienne pour les Amériques, ndlr).

Le programme de Jean-Luc Mélenchon est disponible ici.

Philippe POUTOU (NPA) : 
Il n’y a pas de volet "français de l’étranger" dans son programme disponible ici.

MPP (www.lepetitjournal.com) jeudi 13 avril 2017

Lire aussi : SONDAGE LEPETITJOURNAL.COM / BVA – Macron en tête chez les Français de l’étranger
INTENTIONS DE VOTE DES FRANÇAIS À L'ÉTRANGER - Toutes les réactions

 
Français de l'étranger

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?

Ils sont inconnus du grand public et pourtant, forts du score important d’Emmanuel Macron à l’étranger, ils pourraient créer la surprise et vous représenter à l’Assemblée nationale. Jeunes ou moins jeunes, issus de la société civile, de la tech ou dans la politique de longue date, on lève le voile sur leurs profils et leurs ambitions
Une internationale

La "charge mentale" des femmes, épuisées de tout gérer

Penser au rendez-vous chez le pédiatre, à la liste des courses, à lancer le lave-linge... En dessinant son quotidien, une illustratrice a souhaité mettre en lumière la "charge mentale" qui pèse sur les femmes, souvent gestionnaires du foyer, une notion floue mais qui parle à beaucoup. 
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Comment réinventer sa carrière grâce à une non-équivalence des diplômes à l’étranger

Vous êtes psychologue, sage-femme, orthophoniste, juriste, avocate, médecin, pharmacienne….et votre diplôme n’est pas reconnu dans le pays dans lequel vous vivez. Cela fait plusieurs années que vous exerciez ou bien, vous venez juste de terminer votre formation dans le cadre d’une reconversion, vos perspectives sont les mêmes : il est tout à fait possible de réinventer positivement votre carrière. 

COACHING - Avancer sans bouger...

Vous tournez en rond, sans but précis. Vous vous sentez triste, insatisfait, perdu, frustré, bloqué voire inutile ? Dans sa nouvelle rubrique, Nicolas Serres Cousiné vous dévoile la première étape pour avancer sereinement vers une vie qui vous ressemble : commencez par ne plus bouger !
Expat - Politique

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?

Ils sont inconnus du grand public et pourtant, forts du score important d’Emmanuel Macron à l’étranger, ils pourraient créer la surprise et vous représenter à l’Assemblée nationale. Jeunes ou moins jeunes, issus de la société civile, de la tech ou dans la politique de longue date, on lève le voile sur leurs profils et leurs ambitions
Magazine