Portraits

PARDON MY FRENCH – Une expatriée sur scène à Toronto

 

Faire rire tout en racontant son aventure d’expatriation. Iris Gardet-Hadengues’encharge! Avec son spectacle baptisé « Pardon my french,The Tales of a Parisian Mom in Canada », Iris dévoile sa vie mouvementée au public canadien. Curieuse et attentive, la communauté torontoise est une adepte de l’humour de cette maman.

Lepetitjournal.com/Toronto a eu l’opportunité de s’entretenir avec elle et d’en savoir plus sur son expatriation mais aussi sur son one woman show.

Lepetitjournal.com : Pourquoi avez-vous décidé de vous expatrier à Toronto?

Iris : Je suis à Toronto depuis juin 2014. C’est un projet familial, un projet de couple au départ. Mon mari et moi avons vécu à des époques différentes en Espagne. Lui comme stagiaire et moi en Erasmus. On s’était promis de repartir à l’étranger à un moment donné. Les années ont passé et il a obtenu une offre d’emploi à l’Université de Toronto. C’est pour ca que nous sommes allés dans cette ville ! J’avais très envie de repartir à l’étranger et de découvrir le nord de l’Amérique. Nous avons été accueillis très chaleureusement par la population de Toronto. Nous avions tout simplement envie de sauter le pas !

Pouvez-vous nous parler de votre spectacle, des thèmes abordés et de l’organisation?

Le focus est mis sur notre vie de couple dans mon spectacle. Je parle de notre relation, mais aussi de ma vie de maman expatriée et le rapport aux enfants qui grandissent. On a fait ce choix ensemble avec mon mari. Je l’ai écrit un an après mon arrivée, en novembre 2015 avec beaucoup de matière concernant ma première année ! Lire >> la suite sur notre édition de Toronto

 

 
Expat 

EXPATRIATION – Gérer des vacances “obligatoires”

Passer du temps en famille pendant les vacances en France ? Obligé ! Faire des centaines de kilomètres en quelques jours pour arriver à apercevoir tout le monde ? Obligé ! Frôler la crise de foie ? Obligé ! Vous rêviez de repos, de changer d’itinéraire, de rentrer incognito ? Ce sera pour une autre fois ! Les expatriés sont attendus (au tournant ?) lors de leur passage en France.

PASSION CITRÖEN – Pierre, chasseur de DS en Asie

Expatrié en Asie depuis 20 ans, résidant actuellement à Bangkok, Pierre a une passion: les DS. Depuis plus de 10 ans, au gré de ses voyages, il traque inlassablement ces automobiles survivant au fond de garages abandonnés, souvent en piteux état.…
Une internationale

Une rentrée littéraire marquée par le retour du grand roman familial

La rentrée littéraire, qui débute cette semaine forte de 581 romans, est marquée par le retour du grand roman familial. L'Algérie et le passé colonial de la France, le racisme et les questions d'identité, la dégradation de l'environnement comptent parmi les autres thèmes dominants d'une rentrée littéraire plus foisonnante que l'an dernier (560 livres avaient été publiés) alors que le marché de l'édition déprime depuis le début de l'année.
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine