CAISSE DES FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER – Comment continuer à cotiser pour sa retraite lorsqu’on est à l’étranger ?

Quand on part vivre à l’étranger parmi les questions récurrentes que beaucoup d’expatriés se posent, il y a la question de la retraite. Comment cela se passe-t-il ? Comment continuer à cotiser ? Que vous soyez expatrié d’entreprise, que vous soyez en contrat local, ou bien sans activité à l’étranger, on pense ici notamment aux conjoints accompagnateurs, la CFE (Caisse des Français de l’Etranger) se charge de vous éclairer.

Clarifions d’emblée la situation : quand on part vivre et travailler à l’étranger, on cesse, sauf dans le cas du détachement, de cotiser automatiquement en tant que salarié aux régimes français de protection sociale (santé et retraite). Et l’accumulation des droits et des trimestres en France s’arrête donc… jusqu’au jour de votre retour et dela reprise d’une activité professionnelle.


Mais alors, comment faire pour sa retraite ?

Une fois à l’étranger, il est toujours possible de cotiser au régime obligatoire du pays d’accueil (à condition que celui-ci existe bien sûr). Mais il faut savoir que cela ne vous permettra pas d’acquérir de droits en France.
Même si des accords entre les pays peuvent parfois exister, ils ne permettent jamais une équivalence stricte pour la retraite.Mais dans certains cas ils peuvent consentir à valider des trimestres.

Ceci dit, il est possible de continuer de cotiser volontairement au système français pour assurer une certaine continuité et garantir une carrière complète :
- via la cotisation au régime de base à la CFE (*La CFE collecte pour le compte de l’Assurance Vieillesse.
- Via une complémentaire type Humanis

Il est vivement conseillé de cotiser au régime de base ainsi qu’à un régime complémentaire.


Ok, mais si on ne travaille pas à l’étranger ?

Si vous ne travaillez pas, que vous êtes une personne chargée de famille et que vous pouvez justifier de cinq années d’affiliation à la Sécurité sociale, vous pouvez également cotiser volontairement à la retraite de base via la CFE et valider des trimestres.

Si vous étiez en poste pendant un minimum de six mois préalablement à votre expatriation, vous pouvez également cotiser volontairement à la CFE. En tant qu’ancien assuré obligatoire français, vous cotiserez ainsi pour valider aussi bien des trimestres que des salaires.


Combien cela va me coûter ?

Si vous êtes salarié : cela sera basé sur votre salaire ou vos revenus.
Si vous êtes chargée de famille sans emploi : cela sera forfaitaire.
Si vous cotisez volontairement sans être chargée de famille : cela sera basé sur les 6 mois de votre dernier salaire.

Pour en savoir plus sur les cotisations rendez-vous ici.

Il faut savoir que les cotisations à la Caisse des Français de l’Etranger ne sont en rien obligatoires, mais sont vraiment à considérer, même si vous pensez ne partir que peu de temps… Le rachat ultérieur de droits auprès de l’Assurance retraite ne sera pas forcément aisé, et toujours plus cher.

 

Caisse des Français de l’étranger (www.lepetitjournal.com) lundi 3 avril 2017.
Retrouvez plus d’information sur www.cfe.fr 

 

 
Une internationale

La "charge mentale" des femmes, épuisées de tout gérer

Penser au rendez-vous chez le pédiatre, à la liste des courses, à lancer le lave-linge... En dessinant son quotidien, une illustratrice a souhaité mettre en lumière la "charge mentale" qui pèse sur les femmes, souvent gestionnaires du foyer, une notion floue mais qui parle à beaucoup. 
 Bleu Blanc Box

HERVÉ HEYRAUD – Une Bleu Blanc Box pour faire plaisir à toute la famille !

Directeur et fondateur du site lepetitjournal.com, le journal des Français et des Francophones à l’étranger, Hervé Heyraud sait de quoi il parle quand il est question d’expatriation. Que ce soit en Asie, ou encore en Amérique du Sud, pendant plus de 13 ans il a exploré d’autres contrées, bien loin de notre Hexagone. Toutes ces années, certains produits ou certaines habitudes bien françaises ont pu lui manquer… L’idée de la Bleu Blanc Box… Cliquez ici pour en savoir plus
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Comment réinventer sa carrière grâce à une non-équivalence des diplômes à l’étranger

Vous êtes psychologue, sage-femme, orthophoniste, juriste, avocate, médecin, pharmacienne….et votre diplôme n’est pas reconnu dans le pays dans lequel vous vivez. Cela fait plusieurs années que vous exerciez ou bien, vous venez juste de terminer votre formation dans le cadre d’une reconversion, vos perspectives sont les mêmes : il est tout à fait possible de réinventer positivement votre carrière. 

COACHING - Avancer sans bouger...

Vous tournez en rond, sans but précis. Vous vous sentez triste, insatisfait, perdu, frustré, bloqué voire inutile ? Dans sa nouvelle rubrique, Nicolas Serres Cousiné vous dévoile la première étape pour avancer sereinement vers une vie qui vous ressemble : commencez par ne plus bouger !
Expat - Politique

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?

Ils sont inconnus du grand public et pourtant, forts du score important d’Emmanuel Macron à l’étranger, ils pourraient créer la surprise et vous représenter à l’Assemblée nationale. Jeunes ou moins jeunes, issus de la société civile, de la tech ou dans la politique de longue date, on lève le voile sur leurs profils et leurs ambitions
Magazine
En direct de nos éditions locales