Les élections présidentielles françaises ont elles une influence sur l’achat immobilier ?

Influencé par des peurs parfois réelles et souvent infondées, le marché des transactions immobilières connait presque toujours une baisse lors des années électorales. Pourtant, différer une acquisition n’est pas la solution. Explications.

Seul 2002 a jusqu’à maintenant échappé à la règle. Depuis 1974, à cette exception près, toutes les années électorales ont été synonymes d’une baisse de l’évolution des transactions dans l’immobilier ancien. Effrayés par une instabilité fiscale supposée, les acquéreurs préfèrent remettre leurs projets d’investissement à plus tard. Pourtant, quels que soient les gouvernements élus depuis 30 ans, l’immobilier est toujours resté la meilleure forme d’investissement. Pour preuve : le nombre de transactions repart toujours à la hausse l’année suivante.

 

Les programmes immobiliers des principaux candidats

2017 ne fait pas exception. Les différents candidats ont eu l’occasion d’exprimer leur point de vue sur le secteur de l’immobilier. Voici quelques extraits des propositions des principaux candidats.

François Fillon souhaite mettre fin à l’encadrement des loyers. Il propose également la création d’un bail à loyer modéré avec des avantages fiscaux pour les propriétaires et la possibilité d’expulser plus facilement les locataires ne payant pas leur loyer. Côté fiscalité, il souhaite une baisse des droits de mutation à titre onéreux et un retour à l’exonération des plus-values après 15 ans.

Marine Le Pen souhaite également revoir l’encadrement des loyers afin d’éviter que de nombreux propriétaires se tournent vers la location saisonnière et des activités illégales. Elle explique aussi vouloir alléger la fiscalité locale pesant sur le logement et réduire les droits de mutation de 10%.

Emmanuel Macron est lui plus réservé sur l’encadrement des loyers et souhaite « donner du temps au temps » afin de juger des résultats de cette mesure sur une plus longue période. Il ne souhaite pas non plus revenir sur l’exonération des plus values immobilières fixée aujourd’hui à 22 ans. Il est par contre bien décidé à encourager la rénovation énergétique.

Même son de cloche du côté de Benoit Hamon en ce qui concerne la rénovation énergétique. Le candidat socialiste souhaite par contre appliquer la mesure d’encadrement des loyers en Île de France et dans 13 grandes métropoles françaises.

Quant à Jean-Luc Mélenchon, il est bien décidé à étendre l’encadrement des loyers et même à le durcir. Il réfléchit également à une mesure d’encadrement des prix de l’immobilier à la vente et à une augmentation de l’impôt sur les transactions les plus élevées.

 

L’heure n’est pas à l’hésitation, cela reste le meilleur moment pour investir

Même s’il est normal de vouloir anticiper et de prendre en compte une évolution possible de la fiscalité ou des différentes règles régulant le marché locatif, il est important de garder en tête que l’immobilier a toujours été, est et restera un investissement sûr et rentable. Les critères de réussite d’un investissement locatif ne sont pas à chercher dans le programme des candidats, trop hypothétiques et sujets à variation. C’est au contraire sur une somme d’éléments tangibles qu’il faut s’appuyer.

La demande locative à Paris, Lyon ou Bordeaux sera toujours forte quoi qu’il arrive. Le dispositif du déficit foncier, qui vous permet de payer moins d’impôts grâce à la rénovation d’un appartement ancien, relève du droit commun et ne risque pas de disparaître (à la différence du dispositif Pinel, qui concerne les logements neufs et qui est sans cesse remis en cause). De plus, en ce début d’année 2017, vous avez encore la chance de pouvoir emprunter à des taux historiquement bas. Il serait dommage de ne pas profiter de cette occasion en or. Grâce à l’effet de levier, qui que soit notre prochain président, vous améliorez considérablement la rentabilité de votre investissement !

Enfin, si comme lors de chaque année électorale les acheteurs deviennent frileux, la concurrence sera moins forte et les vendeurs recevront moins d’offres. Vous pourrez alors négocier un meilleur prix ! Et si vous transformiez cette année 2017 en opportunité ?

Envie d'en savoir plus sur l'investissement locatif ?

 >> Contactez-nous <<

 

Une internationale

PIERRE RABHI & JULIETTE DUQUESNE – "On est en train de privatiser le vivant"

Tour à tour essayiste, philosophe, poète, ou encore agriculteur bio, Pierre Rabhi co-signe avec la journaliste Juliette Duquesne les deux premiers ouvrages d’une nouvelle collection : « Carnets d’alerte ». S’attaquant au sujet de la faim dans le monde, mais aussi à l’épineuse question des semences, « dont on parle peu, mais qui est pourtant à la base de la vie », ils analysent et décryptent ensemble ces deux sujets, avec le but affiché d’en…
 Bleu Blanc Box

Caroline Gaujour et Bleu Blanc Box : un partenariat haut en couleur !

Si vous êtes lecteur de notre édition stambouliote, peut-être avez-vous déjà entendu parler de Caroline Gaujour ? L'illustratrice installée depuis maintenant plus de deux ans dans la capitale turque a lancé son blog "dessinsdexpat.com" ainsi qu'une bande dessinée où elle retrace en dessins et avec beaucoup d'humour la vie et la condition d'expatrié(e). Elle vient récemment de nouer un partenariat avec Bleu Blanc Box. Cliquez ici pour en savoir plus
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

WONDERLEON – Attirer les talents internationaux de la Tech en Europe !

Il y a deux ans, une poignée de dirigeants de start-ups et de scale-ups françaises à succès, lançaient l’appel #ReviensLéon. Le but ? Inciter les Français expatriés à rentrer au bercail en leur proposant des jobs attractifs dans l’écosystème Tech français « en pleine effervescence » ! Aujourd’hui #ReviensLéon pousse les murs et devient WonderLeon. Son objectif ? « Faire rayonner la ‘’European Tech’’ » en attirant cette fois-ci tous les talents internationaux possibles en Europe. 
Expat - Politique
Magazine
En direct de nos éditions locales